Ce que vous allez découvrir dans cet article :

Vous trouverez dans un premier temps les croyances limitantes qui empêchent une grande majorité de vos partenaires de passer à l’action. Ces petites voix négatives dans vos têtes qui font que chaque jour le doute et la procrastination s’installent. Finalement, vous n’avez pas encore commencé que vous êtes déjà, sans le savoir, sur le point d’abandonner votre nouvelle activité.

Keith et Tom Schreitter vous donnent la méthode pour passer outre ces croyances limitantes, adopter une nouvelle croyance, et enfin passer à l’action pour démarrer votre nouvelle entreprise de marketing de réseau.

 

Pour rédiger cet article, je me suis inspiré du livre de Keith et Tom « Big All » Schreitter « Guide de démarrage rapide en marketing relationnel »

Guide de démarrage rapide marketing relationnel Olivier Aveyra

 

Mais avant d’aller plus loin…

Vous n’avez pas suffisamment de prospects ? Vous n’arrivez pas à parrainer ?

Alors vous êtes en danger !

Pourquoi ?

Pas de prospects = Pas de parrainage = Pas de motivation = Risque d’abandon

 

Inscrivez-vous à cette formation gratuite qui vous permettra de découvrir les 7 outils pour obtenir 600 prospects tous les mois et parrainer entre 5 et 7 personnes tous les mois.

▶️ C’est par ici que ça se passe

Dans ma carrière de Networker (et notamment avec les stratégies de Webmarketing), j’ai à plusieurs reprises développé et animé des organisations de plus de 5.000 distributeurs et une organisation de 30.000 distributeurs.

Avant de lire la suite, apprenez de ceux qui savent de quoi ils parlent et profitez de cette formation gratuite pour commencer à changer vos résultats de façon significative. Récupérez votre formation gratuite

▶️ 7 outils pour obtenir 600 prospects tous les mois

 

Félicitations !

Vous avez franchi la première marche et pris la décision de vous inscrire dans votre nouvelle compagnie de MLM. Vous êtes un débutant dans l’industrie du marketing relationnel ? Ou bien, au contraire, vous en êtes à la ème compagnie de marketing de réseau sans avoir eu les résultats escomptés ?

 

Je ne suis pas un vendeur

Qu’y a-t-il à l’intérieur de vos têtes ?

Bien souvent, votre programmation interne va vous empêcher de passer à l’action. Vous aurez peur d’approcher les gens et d’être étiqueté comme un vendeur. Même si vous possédez les meilleures compétences du monde, si vous hésitez à parler aux gens, il vous sera impossible de démarrer rapidement votre entreprise. Si vous arrivez à résoudre cette perception dans vos esprits, vous serez alors comment aider vos nouveaux équipiers à l’éliminer aussi.

 

Petites voix négatives dans vos têtes

Vous ne pouvez pas avoir des petites voix négatives dans vos têtes qui vous disent :

« Oh, ces personnes ne seront pas intéressées. Elles pourraient être offusquées si je les approche. Je pourrais être rejetés. »

Ces petites voix négatives ne vont pas s’arrêter là. En plus de la peur du rejet, vous aurez aussi droit au manque de motivation, au manque de confiance en vous, à la crainte de perdre votre crédibilité, à l’embarras d’avoir échoué en marketing de réseau ou encore d’être confrontés à des conflits d’intérêts…

Vous l’avez compris, c’est un terrain fertile où ces petites voix négatives se pavanent dans votre esprit. Ce sont des croyances limitantes qui vous empêcheront de passer à l’action malgré vos bonnes intentions de départ. Elles sont aussi la cause de l’abandon d’un grand nombre de vos nouveaux partenaires.

Pour développer votre entreprise rapidement, vous avez besoin d’éliminer ces petites voix négatives et ces programmes dans vos têtes.

 

Adoptez une nouvelle croyance

 

« Mais… je ne veux pas être un vendeur. »

C’est une pensée qui hante la plupart de vos nouveaux distributeurs. Ce point de vue vous empêchera de contacter parents, amis et collègues de travail. Faire des appels pour générer des rendez-vous s’avère difficile dans ces conditions. Vous aurez peur d’approcher qui que ce soit.

 Pourquoi on ne veut pas être un vendeur ?

Il y a plusieurs raisons.

  1. On ne veut pas harceler notre famille et nos amis pour leur demander d’acheter des choses.
  2. On ne veut pas entendre nos amis dire : « Tu profites de notre amitié pour faire de l’argent sur mon dos. »
  3. On déteste demander des faveurs des gens. Ça semble paresseux.
  4. Les vendeurs subissent constamment le rejet. C’est douloureux.
  5. Coup de gueule

Coup de gueule Olivier Aveyra

 

Les promoteurs des nouvelles stratégies webmarketing avec tunnels de vente, webinar et systèmes de parrainages automatisés ne font que vous conforter dans ces croyances limitantes. Leur argumentaire commercial reprend souvent ces croyances limitantes pour vous inciter à adopter leurs méthodes de prospection. Comprenez-moi bien, je ne condamne pas ces nouvelles stratégies webmarketing, je les utilise moi-même, mais plutôt l’argumentation commerciale qui se développe ces derniers mois sur la toile francophone.

 Croyez-moi, je connais personnellement des leaders de l’industrie du MLM avec des réseaux de plus de 300.000 distributeurs et ces derniers n’ont même pas de Page Facebook ou de Blog. Ces promoteurs ne savent tout simplement de quoi ils parlent et ne cherchent qu’à vendre pour le coup leurs propres stratégies en appuyant là où ça fait mal. Mais ça ne rend pas forcément service à la profession.

 

Le rejet

Tout le monde déteste être rejeté. Quand les prospects vous disent « non, » vous vous sentez personnellement rejetés. Vous ne pouvez pas laisser cette perception se balader dans vos têtes. Cette perception vous paralyse. Si vous ne parlez pas aux prospects, vous n’aurez jamais d’entreprise.

 

Comment peut-on mettre un terme à ces pensées qui nous immobilisent ?

Argumenter avec votre subconscient ne fonctionnera pas.

Vous désirez être logique, mais les émotions ne font qu’une bouchée de la logique au quotidien. Un exemple d’argumentaire à saveur logique utilisé fréquemment est le suivant :

« Tout le monde est un vendeur. J’ai vendu l’idée à mon patron de m’engager. Et puis, comment j’ai pu obtenir des rencarts ? Ou me marier ? Je vends à chaque jour ! »

Ce sont certes des mots rassurants, mais, encore une fois, les sentiments ancrés dans votre subconscient sont beaucoup plus puissants. Alors plutôt que d’argumenter avec votre subconscient, pourquoi ne pas créer une nouvelle croyance pour remplacer votre peur de vendre ?

 

 

Nouvelle Croyance : Une option de plus !

Voici le message avec lequel vous pouvez marteler votre cerveau pour inhiber la peur de vendre.

Vous pouvez vous dire :

« Je ne vends pas. Je ne fais qu’offrir à mes prospects une autre option dans leurs vies. »

N’est-ce pas ce que vous faite en réalité ?

Vos prospects ont l’option de poursuivre leurs vies telles quelles, sans rien changer. Vos prospects n’ont pas à vous écouter ou à adopter vos solutions. Tout ce que vous faite, c’est leur offrir une option de plus.

Quand vous regardez votre entreprise sous cet angle, vous ne vous sentez pas comme un vendeur. Alors, pas de vente, pas de harcèlement, pas de pression, pas de faveurs à demander. La plupart des prospects accueillent favorablement la possibilité d’ajouter une autre option à leurs vies.

Inutile de s’attacher au résultat.

Aucun drame. Aucun stress. La terre continue de tourner.

 

Vos rencontres avec vos prospects ne sont pas des situations gagnants-perdants, ou encore, de vie ou de mort. Vous leur offrez plutôt, de façon polie et détachée, une autre option dans leurs vies. Quand vous approchez vos prospects de ce point de vue, vous ne pouvez pas vivre de rejet. Votre peur se dissipe aussi. Tout comme le sentiment d’être un vendeur miteux.

Vous vous vous sentez plutôt obligés de parler à vos prospects. Vous ne voulez pas vous sentir coupables d’écarter des options de leurs vies. Pensons à vos famille et à vos amis. Certains pourraient désirer ajouter un revenu supplémentaire dans leurs vies, d’autres pas.

Vous ne devez pas prendre la décision pour eux. Vous les avisez qu’une option de revenu supplémentaire existe. S’ils désirent en savoir plus, ils peuvent avoir une conversation avec vous. Et s’ils ne veulent pas en savoir plus, tout restera intact dans leurs vies.

 

Cette croyance facilite la capacité d’approcher des gens.

Vous voulez quelques exemples ?

Votre nouvelle croyance « d’ajouter une option dans la vie des gens » pourrait ressembler à ça :

« Toi autant que moi, tu ne veux pas occuper ce boulot pour le reste de tes jours. Mon ami, Jean, a un plan pour s’évader. Que dirais-tu de prendre un café avec lui pour jeter un coup d’œil à son plan… On aura au moins une option de plus que celle d’agoniser dans ce boulot jusqu’à nos 70 ans. »

 

Avec ce type d’approche, vos invitations ne vont pas effrayer vos prospects. Vous ne criez pas :

« Adhère ! Achète ! »

Vous ne faîte qu’ajouter une option dans leurs vies.

 

Renforcez cette nouvelle croyance.

Vous pouvez renforcer cette nouvelle conversation intérieure en ajoutant cette phrase :

« Mes prospects peuvent saisir mon option aujourd’hui, demain, quelque part dans le futur, ou jamais. »

Ce qui indique à votre subconscient qu’il n’est pas important que vos prospects saisissent votre option tout de suite. Que tout va bien même si vos prospects ne disent pas « oui » à votre option. Quand le moment n’est pas propice pour un prospect, vous ne le percevrez pas comme un rejet personnel.

Vous ne savez pas ce qui peut influencer la décision de votre prospect. Votre solution pourrait ne jamais être la bonne solution pour un prospect en particulier. Alors si ce prospect ne choisit jamais votre option, ça ne doit pas être reçu comme un rejet personnel non plus.

Votre option ne sera jamais 100% de la solution pour 100% des prospects 100% du temps.

 

Une phrase de plus pour ajouter un peu de courage.

Vous poursuivez en vous disant : « Et les prospects adorent obtenir des options supplémentaires dans leurs vies. ».

Et c’est vrai, n’est-ce pas ? Tout le monde adore avoir plus d’options parmi lesquelles choisir. On ne fréquenterait pas un restaurant où un seul plat figure au menu. On aime les choix.

On veut que notre état d’esprit soit : « Les prospects vont m’adorer parce que je leur offre d’autres options. Je me sens bien de parler aux nouveaux prospects. »

 

Rassemblons tout ça.

Le script complet du dialogue intérieur à marteler dans votre esprit est donc :

« Je ne vends pas. Tout ce que je fais, c’est d’offrir une option de plus dans la vie de mes prospects. Mes prospects peuvent saisir mon option aujourd’hui, demain, quelque part dans le futur ou jamais. Et les prospects adorent avoir d’autres options dans leurs vies. »

 

La peur paralyse

Vous ne pouvez pas avancer rapidement si la peur vous paralyse et vous empêche d’établir de nouveaux contacts. Utilisez ce script pour reprogrammer vos subconscients et offrez une autre option à vos prospects.

 

Vous avez aimé « Adoptez une nouvelle croyance et passez à l’action » ?

Voici 3 articles que vous apprécierez certainement :

 

C’était « Adoptez une nouvelle croyance et passez à l’action »

 

 

👉 N’hésitez pas à partager votre avis ou votre expérience sur cette thématique dans les commentaires.